La probabilité de tomber enceinte pendant les rapports sexuels anaux est considérablement réduite parce que le sexe anal ne mène pas à la grossesse à moins que le sperme soit en quelque sorte transmis à l’ouverture vaginale.